vendredi 9 mars 2018

"Captive", dark romance


Je respire bien fort et je me jette dans le vide... Banzaï ! 😆 Hé hé. C'est le moment du cover reveal, chères lectrices ! ^^ A moins de deux mois de sa publication, je suis toute émue et hyper fière de vous dévoiler enfin la couverture de ma future sortie "Captive", une Dark romance. Tadam !!

"Captive"

Je remercie infiniment mon illustratrice, AngieOz, qui, une fois de plus, a su faire preuve de professionnalisme, de patience et de gentillesse à mon égard, parce que j'ai encore été très pénible sur ce coup-là. Honte à moi ! 😥😥 Alors, j'espère sincèrement que la couverture vous plaît, même si je peux comprendre qu'elle soit un peu (beaucoup) difficile à "assumer" en public ! lol Oui, vous avez le droit de penser qu'elle est un peu provocante, mais je ne sais pas, dès que j'ai vu cette image un rien brut de décoffrage, ça a été comme une évidence pour moi. Et malgré les nombreux doutes qui ont jalonné sa conception, je trouve qu'elle reflète très bien l'ambiance du livre, un mélange sexy et piquant. graouuuu

Tiens, parlons-en du contenu. Vous vous dites, "sexy et piquant", mais elle a perdu la boule, la pauvre Hélo ! 😶 Ce ne sont pas vraiment des adjectifs associés à une Dark romance, ça !! Remboursez, y a tromperie sur la marchandise !! Oh, on se calme, sinon j'arrête d'écrire (qui a dit "Alléluia !" ??? 😰) !! Je vous l'accorde, ce livre sera bien moins sombre et violent que "Indéfectible", mais j'ai tenu tout de même à l'estampiller Dark Romance pour la simple raison qu'il comporte quelques scènes dérangeantes... C'est sûr, les amatrices de vraie Dark vont être déçues et je leur présente d'avance mes plus plates excuses si elles tentent la lecture... Mais, au moins, vous êtes prévenues ! ^^

Tiens, parlons-en du contenu (bis). C'est vrai que je n'ai pas du tout communiqué sur ma Dark pas si dark, et pour cause, j'avais déserté le blog... Maintenant que j'ai repris du poil de la bête, j'espère au contraire ne pas trop vous souler avec mes articles ! lol Alors, que va contenir le livre ? C'est d'abord l'histoire d'un amour fou que mon héros porte à l'héroïne. ^^ Ensuite, attendez-vous à trouver de l'action, des rebondissements, du suspense et de la sensualité... (Mince, j'ai l'impression de me répéter ! 😝) Sinon, je dois vous alerter sur la légère vulgarité verbale du héros (parfois, les lectrices n'apprécient pas) et attention, présence de scènes de viol, violence, tortures et meurtres... même si ça reste relativement soft.

Je crois que j'ai fait le tour des présentations. Vous voilà donc parée pour la lecture (ou non) de ma future Dark en toute connaissance de cause ! Avant de vous laisser, je vous mets ci-dessous le résumé définitif à 80% et vous informe que sa date de sortie est programmée au 1er mai. 😁

"Je m'appelle Abel Arteaga. Je suis l'obscurité.
Elle s'appelle Lya Marden. Elle illuminera ma vie...


Dès que je l'ai vue, j'ai su qu'elle m'appartiendrait. Avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus, elle est l'incarnation d'un ange. Et dans un battement d'ailes, elle pourrait m'échapper. Or, je ferais en sorte de les lui rogner, ses foutues ailes, pour la garder auprès de moi ! Captive..."

@ bientôt pour un autre article que je vais encore devoir tirer au sort (trop de retard à résorber) ! 😄

mercredi 7 mars 2018

Un livre, une bataille


[ Pendant ces semaines d'absence, dès que j'avais une idée pour alimenter le blog, j'en gribouillais les premières phrases au brouillon ; ce qui fait que j'ai tellement de sujets en souffrance, tout juste esquissés, que j'ai dû tirer à la courte paille pour déterminer lequel j'allais développer aujourd'hui sous vos yeux ébahis. 😄 ]

En règle générale, dans la vie, tout le monde s'accorde à dire que plus on pratique une activité de façon régulière, plus on acquiert une certaine expérience ou dextérité en la matière. Il n'y a réellement que le fameux premier pas qui coûte. Or, il faut croire que je ne dois pas être une auteure tout à fait "normale" ou pas très douée, au choix, parce que figurez-vous que plus j'écris et moins je trouve la discipline aisée. Ce qui est quand même un comble ! 😒 Depuis quatre ans que je m'astreins presque quotidiennement à noircir les pages word de mon écran, je n'ai, hélas, pas encore déniché de recette miracle pour que tout coule de source. Pour chaque nouvelle histoire, au lieu d'être plus assurée, je continue de tâtonner, réfléchir, douter, stresser, etc. Bref, ma vie d'auteure ne serait-elle qu'un éternel recommencement ?

Une fois que j'ai publié mon texte sur la plateforme de vente, il est très très rare que je revienne dessus. Sauf cas exceptionnel, je laisse mon bébé vivre sa propre vie (et vogue la galère ! lol). Je me contente de surveiller du coin de l'œil son évolution. ^^ Et presque aussitôt après, j'enchaîne sur l'écriture d'un autre livre. A ce moment-là, mon cerveau, comme un disque dur, se réinitialise ou, si vous préférez, c'est comme le léger ressac qui efface les inscriptions dans le sable. C'est-à-dire que les personnages ainsi que toutes les péripéties qui ont émaillé l'histoire précédente s'estompent de ma mémoire. Bien sûr, j'ai toujours dans un coin de ma tête l'intrigue dans sa globalité pour éviter de (trop) me répéter, mais je repars bel et bien de zéro, avec toujours autant de difficultés à surmonter, comme si je n'avais rien retiré de mes expériences passées... 😢

Eh oui, même après des dizaines de livres publiés, je galère toujours autant pour terminer une histoire. Le début me paraît plus que jamais laborieux, je peux rester des jours entiers à remanier le prologue et les premiers chapitres, parce que j'estime qu'ils sont très importants. Arrivée au milieu du livre, je ressens un certain découragement à développer mon intrigue parce que j'ai la hantise que les lectrices s'ennuient. Alors, quant à la fin, elle me désespère (qu'on me donne vite une corde ! mdr), car j'ai beau faire mon possible pour la soigner, on me reproche encore de la bâcler... Plus haut, je disais que chaque nouveau texte ressemble à un combat et c'est véridique. Je note des pistes, j'avance, puis reviens en arrière, je réécris sans cesse, afin de rendre le tout cohérent et le dico n'est jamais très loin pour me permettre de chercher le mot adéquat...

Sur ce, je retourne suer sangs et eaux sur mon texte du moment. pfiouf
Et @ vendredi pour un billet spécial "Captive" ! 😋