samedi 14 mai 2016

A fond la forme !


Je suis sûre qu'à la lecture du titre de ce billet, un petit jingle à grelot a résonné dans votre tête. Ne me dites pas le contraire ! lol Mais rassurez-vous, je ne suis pas en train de faire de la pub pour Décathlon. De toute façon, je ne mets que rarement les pieds dans ce genre de magasin vu que je suis un tantinet allergique au sport. Non, aujourd'hui, chères lectrices, je vais plutôt vous entretenir du fond et de la forme d'un livre. ;-)

Dernièrement, sur le forum réservé aux auteurs auto-édités d'Amazon, une auteure se plaignait que des lecteurs avaient jugé et noté son livre plus sur des critères relevant de la forme que sur l'intrigue de son histoire en elle-même. Ce à quoi j'ai répondu que le fond et la forme constituaient les deux mamelles d'un livre. lol L'un ne va pas sans l'autre... enfin, a priori ! Parce que nous allons voir que ce n'est pas non plus ou tout noir ou tout blanc. Je vais vous épargner les nuances d'une certaine couleur intermédiaire... mdr

Je dirais qu'avec les livres édités, ce problème lié à la forme est plus rarement soulevé. Les auteurs pris en charge par les maisons d'éditions évitent à 99,99 % cet écueil puisque la correction/relecture étant assurée par des "professionnels", les lecteurs se retrouvent ainsi avec des parutions presque impeccables à la sortie, que ce soit au niveau orthographique, grammatical ou syntaxique. Ne reste donc plus qu'aux lecteurs à se concentrer sur le fond. 

Avec l'explosion de l'auto-édition, devenir auteur n'est plus un rêve relégué au fond d'un tiroir, c'est une réalité à la portée de tous, presque en un clic ! En effet, tout le monde peut publier tout et n'importe quoi et n'importe comment. Et c'est là que le bât blesse. La critique qui revient le plus souvent concerne en premier lieu, la forme : l'orthographe, la syntaxe, la grammaire, la conjugaison. Pourquoi ? Parce qu'avant de se plonger réellement dans l'intrigue d'un livre, de voir au-delà, vous avez le filtre des mots qui s'alignent et qui, mis bout à bout, donnent des phrases (waouh, qu'est-ce que je suis intelligente, moi ! :-P). Si le lecteur un tant soit peu à cheval sur la langue remarque constamment des fautes ou doit déchiffrer laborieusement des phrases pour en comprendre le sens, il deviendra complètement hermétique à votre intrigue. Pire, il va s'agacer et abandonner sa lecture alors que vous aviez mis tout votre cœur dans cet ouvrage. :-/ D'où des commentaires assassines et uniquement sur la forme. 

En revanche, si le lecteur est très fâché avec la langue de Molière ou si le livre est correctement écrit, il va pouvoir désormais s'attaquer au fond. Et là non plus rien n'est gagné ! lol Si la forme est une donnée objective, ce sont des normes, des règles que l'on applique, le fond est quant à lui une valeur purement subjective. Le lecteur va réagir selon son affect, son vécu, son propre raisonnement aux péripéties qui arrivent aux héros. Combien de fois ai-je lu : "Je n'aurais jamais réagi comme l'héroïne dans une telle situation". lol Dans ces cas-là, dur dur de plaire à tout le monde ; souvenez-vous l'art est difficile et la critique aisée. lol Mais généralement quand les avis dithyrambiques se rejoignent, excepté quelques grincheux de service, vous pouvez être certaine que le livre est très bon. Là, vous avez ce qu'on appelle le combo parfait : le fond et la forme ! ;-)

Plus haut, j'énonçais une petite nuance. Je m'explique. D'après mon expérience de lectrice, ce n'est pas parce qu'un texte est impeccablement écrit que le fond est à l'avenant. Dernièrement, j'ai lu un livre très très bien écrit mais qui ne dégageait pas une once d'émotion et surtout à l'intrigue peu passionnante. L'auteur a clairement privilégié le style au détriment de la construction d'un scénario. Or, la forme doit sublimer l'histoire et non se substituer à elle. Et d'autres fois, certes le texte comportait des coquilles mais la lecture s'était révélée addictive (c'est un mot à la mode lol). A choisir, je préfère nettement la deuxième catégorie. Pas vous ? ;-) 

Pour terminer, je citerai mon cas d'auteure par rapport à ce sujet. A quelques exceptions près, les lectrices s'accordent à dire que j'ai un style pas trop dégueu, malgré quelques coquilles et autres fautes qui résistent à ma vigilance. grrr Non, là où je pêche réellement, c'est le fond, ce qui à mes yeux est bien plus grave que de pêcher sur la forme car des fautes peuvent toujours être corrigées. Alors que le fond... C'est simple, mes romances, soit on adhère soit on déteste car elles sont parfois excessives et suscitent donc des réactions controversées. Hélas, si je divise, ce n'est pas pour mieux régner ! :-/

@ la semaine prochaine pour un billet sur les noms des personnages ! ;-)

* * * * *

"Contre toi" en 10e position !

Yesssss !!! Ma deuxième romance New Adult est sortie depuis presque 10 jours et il est en 10e position à cet instant T. Donc trop heureuse et trop émue de ce classement !! Merci mille fois du fond du cœur aux lectrices qui ont bien voulu me donner une chance. ♥♥♥ Je profite de ce moment éphémère avant que le livre ne redescende dans le cimetière des e-books lol et surtout avant de me faire méchamment lyncher sur le suivant. :-/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire