dimanche 27 septembre 2015

[Mes héros masculins] Le classement Kindle Amazon


[Début de la parenthèse. Avant de vous révéler les dessous du classement Kindle Amazon, je voulais juste faire une mise au point sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur : mes héros masculins. Je ne vais pas me justifier de créer de tels personnages mais je tenais tout de même à apporter des précisions. Quand je lis les critiques ici et là - surtout sur Booknode où des lectrices s'acharnent pas mal -, j'ai l'impression que mes "hommes" ne font pas l'unanimité ! (Quel euphémisme, n'est-ce pas ! :-P) Ah, ça c'est sûr qu'ils ne paraissent pas très sympathiques à première vue. Mais ils ont TOUS une raison propre de se comporter ainsi. Je pensais l'avoir assez bien retranscrit dans mes livres mais apparemment des lectrices ne comprennent pas toujours leurs agissements. J'essaierai d'améliorer ce point faible.

Si cela ne s'arrêtait qu'à l'incompréhension, je serais bien évidemment moins tracassée. Mais certaines les ont carrément détestés, haïs ! Mes héros agacent, énervent. Ce sont de sales types arrogants, un brin violent voire pire. Combien de fois, j'ai relevé le mot "c*n" pour qualifier Craig dans "Détraqué" ? :-( Pas très sympa. snif Une lectrice, qui après avoir fait la connaissance de Holden dans "Marry You", a même décidé de boycotter mes romances à l'avenir. :-( Forcément, je suis atteinte par ce genre de commentaire très violent. Mais dans le fond, je me console en me disant qu'elle a raison de quitter le navire maintenant avant que la situation n'empire. Car je vous avouerais franchement que la plupart de mes futurs héros seront de la même trempe. Donc soyez prévenues ! Fin de la parenthèse.]

* * * * *


Ahhh le top 100 de la boutique Kindle Amazon ou la quête du St-Graal pour les vendeurs d'ebooks ! Je m'en vais vous expliquer son fonctionnement ou plutôt "tenter" de vous l'expliquer car Amazon garde jalousement le secret de ses algorithmes pour calculer une place dans le classement. Mes observations viennent en grande partie de la pratique et d'autres articles qui ont tenté de percer ce mystère. Bon, en plus de cliquer comme une malade pour vérifier si j'ai des ventes sur mon graphique, je vais aussi vérifier sur la Plateforme Auteur mes rangs de classement. Heu, pas terrible en ce moment comme vous pouvez le constater. lol



Dans l'exemple beaucoup plus haut, comment "Les Sarments du Coeur" est-il rentré dans le top 100 ? lol En fait, c'est tout bête, c'est la conjonction de la Lune à son dernier quartier dans l'alignement de Pluton qui lui-même se trouve pile poil dans l'axe de Saturne qui crée cet effet de levier... Heu non, je m'égare ! ;-) En réalité, c'est la simultanéité des ventes qui vous fait grimper dans le rang et rentrer dans ce sérail. 

Dans mon cas, dès le jour de sa sortie, soit le 1e Juillet, j'ai eu une vingtaine de fans (et je les en remercie chaudement !^^) qui se sont procurés mon livre en même temps (dans la journée) ce qui a permis cette montée en 41e place. Mais hélas, les jours suivants, mon opus n'a cessé de chuter. Pourquoi ? Deux raisons à cela. La première, parce que j'ai eu des ventes moins concentrées. Oui, j'écoulais des exemplaires mais de façon beaucoup plus espacée. La deuxième, mes ventes sont calculées par rapport à mes petits camarades ! Et si mon voisin vend plus, eh bien, il prend ma place ou me mange sur la tête. Adieu donc la visibilité car au-delà de 100e place, c'est un peu la misère. Comme le 4e vainqueur d'une "compétition" qui ne monterait pas sur le podium. Les places sont chères...

En ce qui concerne le numéro de la place attribuée, il dépend du nombre des ventes accumulées dans la journée, bien sûr. Plus, vous vous rapprochez de la première place, plus vous avez écoulé d'exemplaires d'heure en heure. Le classement s'actualise toutes les heures. Je ne connais pas très précisément les chiffres mais pour être à la place n°1, il faudrait écouler plus d'une centaine d'exemplaires pendant une même journée et si vous voulez garder ce privilège, les compteurs sont remis à zéro chaque jour. C'est-à-dire qu'il faudra encore revendre le lendemain une centaine d'exemplaires sinon c'est la sanction immédiate : vous chutez ! pfiouf ! Ce n'est pas de tout repos. :-( Amazon, ton universssss impitoyaaaaaableeeeeeeuuu ! lol

Voilà, j'espère que je vous ai appris quelque chose.

@u 1e Octobre pour la sortie officielle de ma nouvelle romance "Des Vignes & des Ronces" ! ;-) (Pouah un jeudi, le jour de la semaine où je vends le moins... lol)
 

vendredi 18 septembre 2015

Bête... de concours et appel à textes


Quand je dis autour de moi que je suis une auteure auto-éditée, la première question qui vient généralement à l'esprit de mon entourage est : "Pourquoi tu ne te fais pas éditer ?" Dans le monde des bisounours, oui, tous les auteurs travailleraient au sein de grandes et belles maisons d'éditions ayant à cœur leurs intérêts. Mais hélas, le monde des bisounours n'appartient qu'aux... bisounours. Si si je vous jure ! mdr Et puis, si c'était aussi simple, ça se saurait, vous ne croyez pas ? ;-) Bon nombre d'auteurs ne rangeraient pas leurs manuscrits dans les tiroirs ou ne se retrouveraient pas à devoir s'auto-éditer... ce qui n'est pas mon cas, je vous rassure. Qu'on se le dise, j'aime l'auto-édition ! Vous devez savoir depuis le temps que je le rabâche que mes écrits ne sont pas assez intéressants pour retenir l'attention d'un professionnel donc je perdrai mon temps et lui, le sien. Paraît-il que les places sont chères pour arriver à se faire publier et je laisse volontiers les autres en payer le prix. :-)

J'en arrive au sujet de mon billet. Pour avoir l'opportunité de faire partie d'une vraie maison d'édition, plusieurs possibilités s'offrent à vous. Soit vous connaissez déjà quelqu'un dans la place et dans ce cas, vous soumettez votre texte auprès du Bon Dieu ou à l'un de ses saints (chez Milady, le papa d'une des assistantes a été édité comme ça hihihi). Soit vous n'avez pas d'amis ou de parents bien placés et vous faites comme tout le monde, vous envoyez gentiment votre manuscrit de façon spontanée en croisant très fort les doigts pour qu'il soit lu et approuvé. A condition toutefois de vérifier que votre futur best-seller corresponde bien à la ligne éditoriale. Évitez d'envoyer à Harlequin, le champion de l'amour, de la littérature générale, votre chef-d'œuvre ne sera pas étudié et vous vous sentirez incompris et frustré ! lol Enfin l'autre solution consiste à participer aux concours et/ou aux appels à textes pour pouvoir y tremper un premier doigt de pied. C'est sur ce dernier point que je m'attarderai un peu plus longuement.

Avec l'émergence des e-books, de plus en plus de nouvelles maisons d'édition, numériques pour la plupart, lancent des bouteilles à la mer. Logique, que serait le métier d'éditeur sans les auteurs à promouvoir et leurs textes à publier ? Parfois, il est bon de rappeler que c'est l'auteur qui fait l'éditeur et pas l'inverse ! grrrrrr L'année dernière (ou cette année, veuillez excuser mon grand âge, j'ai un peu oublié lol), Harlequin HQN avait organisé un concours et deux gagnantes avaient terminées ex-æquo, Anna Lyra et Louise Manet. Leurs livres ont été publiés quelques mois après sous leur label. La classe, non ? Être choisi parmi tous les autres textes. Cela donne du poids aux livres et surtout une certaine légitimité à l'auteur.

Avec les appels à textes à la pelle, je pourrais tenter de pénétrer dans une maison d'édition, mais je n'arrive toujours pas à franchir le pas. Je me motive tous les jours, mais au final, ça tombe à l'eau. J'aime bien me tenir au courant mais allez savoir pourquoi, j'ai toujours été réfractaire aux concours et autres appels à textes. Enfin si, je sais pourquoi, la vérité c'est que je suis lâche (voire très très lâche). Je n'aime pas me mesurer aux autres ni physiquement ni "intellectuellement" parlant. Ce serait de toute façon à mon désavantage. Je me souviens qu'à l'école je faisais profil bas face aux caïds ou aux intellos de la classe. T_T En vieillissant grandissant, je n'ai pas tellement changé. En temps normal, j'évite la confrontation dès que je peux (rappelez-vous, je suis pacifiste) et surtout au niveau de l'écriture. Donc la case "éditeur" n'est pas encore à l'ordre du jour !

Généralement, les concours diffèrent des appels à textes en ce que les conditions sont plus drastiques à respecter. Et surtout, qui dit concours dit un seul gagnant !!! :-( La branche &moi des Éditions Lattes est en train d'organiser un concours pour trouver la perle francophone dans le genre New-Adult capable de rivaliser avec des auteures américaines. Actuellement trois textes sont en lice pour lesquels vous pouvez voter. Allez-y jeter un coup d'oeil par ici. Un seul sera désigné vainqueur au bout du compte. Jugez un peu des conditions pour concourir : 

Ce que nous cherchons : 

Après avoir publié des auteurs anglo-saxons comme Abbi Glines ou Kylie Scott, nous cherchons désormais à découvrir la relève française ! Faites-nous rêver avec :

  • des romances adressées à un public âgé d’au moins 18 ans
  • des histoires d’amour uniques entre des personnages charismatiques
  • de jeunes héros en quête de nouveaux émois, de nouvelles expériences
  • un univers, un cadre original qui consolide la narration et se démarque
  • des scènes pimentées qui réaffirment la force de la relation amoureuse
 
Pour participer au concours, il faut fournir :

  • Le synopsis détaillé (3000 signes +/- 10%)
  • Une présentation rapide des personnages principaux (3000 signes +/- 10%)
  • Le début du roman (entre 75 000 et 100 000 signes espaces compris)
Tous ces éléments doivent être fournis les uns à la suite des autres en un seul document. 

Contraintes :

  • Roman original, jamais publié
  • Roman non illustré
  • Roman pour un public à partir de 18 ans
  • Genre du roman : romance contemporaine uniquement
  • Séries acceptées. Dans ce cas, seul le tome 1 sera évalué dans ce concours.
Critères de sélection :

  • Ton du roman
  • Originalité
  • Cible visée
  • Adéquation à la collection &moi
  • Style
  • Qualité littéraire

Les appels à textes ponctuels ou permanents sont bien plus souples, ils veulent à minima que le manuscrit cadre avec leur ligne éditoriale, après vous avez le nombre de mots, le formalisme à respecter lors de l'envoi et autres joyeusetés pas trop compliquées. L'avantage de ce système, c'est que vous avez beaucoup plus de chances d'être retenu vu que ce n'est pas réellement une compétition. Voici un exemple d'appel à textes lancé par Harlequin HQN :


Un nouvel appel à textes chez Harlequin HQN
Harlequin France

 
Aspirants auteurs, à vos plumes : Harlequin recherche des comédies romantiques !

Vous avez toujours rêvé d’écrire le roman qui rejoindra le panthéon des références comme Love Actually, 27 robes ou Bridget Jones ? Vous aimez mêler amour, humour, modernité et émotions ? Vous voulez émouvoir, faire rire et rêver vos lecteurs?

► Envoyez-nous dès à présent vos textes à l’adresse : manuscrits@harlequin.fr

ATTENTION :
Votre texte doit faire entre 300 000 et 500 000 signes, espaces comprises
Veillez bien à indiquer dans l’objet de votre mail « Appel à textes comédies romantiques »  
Les manuscrits doivent respecter les consignes de soumission listées dans la catégorie « Devenez auteur » : http://www.harlequin.fr/contenu/soumettre-un-manuscrit

Et vous, serez-vous plus courageuse que moi ? Vous avez toutes vos chances car beaucoup de maisons d'éditions ouvrent désormais plus facilement leurs portes. Et si vous êtes aussi lâche que moi mais que l'envie d'écrire vous titille, eh bien il vous restera toujours l'auto-édition comme solution de rechange. Dans ce cas, bienvenue dans mon "univers" ! ;-)

@ bientôt pour un nouveau billet !

vendredi 11 septembre 2015

Adele et Extrait de "Des Vignes et des Ronces" ;-)


C'est un rituel désormais, vous le savez, je commence par vous mettre la chanson que j'ai associée à ma romance automnale. ^_^ Je vous avouerai franchement que j'étais un peu désespérée de trouver quelque chose. Les paroles ne me convenaient jamais ! Pourtant c'était là, pratiquement sous mon nez. J'aime beaucoup l'artiste très complète, Adele, et sa chanson, "Rolling in the deep", inspirée d'une rupture. Je trouve qu'elle a un petit air obsédant (la chanson, pas la chanteuse ! lol). Une fois dans la tête, j'ai du mal à ne pas la fredonner. Pas besoin de long discours ni de vous la présenter, vous connaissez déjà la star anglaise. Bonne écoute ! ;-)





There's a fire starting in my heart / Un feu est en train de s'allumer dans mon coeur  
 Reaching a fever pitch, and it's bringing me out the dark / Atteignant son paroxysme, il me fait sortir de l'obscurité
 Finally, I can see you crystal clear / Enfin, je peux voir en toi, transparent comme du cristal   
Go ahead and sell me out, and I'll lay your ship bare / Vas-y, trahis-moi, et je mettrai ta barque à nu 
See how I'll leave with every piece of you / Regarde comment je m'en vais avec chaque partie de toi. 
Don't underestimate the things that I will do / Ne sous-estime pas les choses que je pourrais faire. 
There's a fire starting in my heart / Un feu est en train de s'allumer dans mon coeur   
Reaching a fever pitch, and it's bringing me out the dark / Atteignant son paroxysme, il me fait sortir de l'obscurité

The scars of your love remind me of us / Les cicatrices de ton amour me rappellent nous deux  
They keep me thinking that we almost had it all / Elles continuent à me faire penser que nous avions presque tout 
The scars of your love, they leave me breathless / Les cicatrices de ton amour me laissent sans souffle 
I can't help feeling / Je ne peux pas m'empêcher d'avoir le sentiment que...  
We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  
(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée)
Rolling in the deep / Roulant dans les profondeurs
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )

You had my heart inside of your hand / Tu avais mon cœur entre tes mains 

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée)
And you played it to the beat / Et tu en as joué, en rythme

(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )

Baby, I have no story to be told / Bébé, je n'ai pas d'histoire à raconter 

But I've heard one on you / Mais j'en ai entendu une sur toi 
Now I'm gonna make your head burn / Et maintenant je vais te faire brûler la tête 
Think of me in the depths of your despair /Pense à moi dans les profondeurs de ton désespoir 
Make a home down there / Construis-toi une maison là-bas  
As mine sure won't be shared / car la mienne, je ne la partagerai sûrement pas.

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée)
 
The scars of your love remind me of us / Les cicatrices de ton amour me rappellent nous deux  
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs ) 
They keep me thinking that we almost had it all / Elles continuent à me faire penser que nous avions presque tout 
(You're gonna wish you never had met me Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
The scars of your love, they leave me breathless / Les cicatrices de ton amour me laissent sans souffle 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )
 

I can't help feeling / Je ne peux pas m'empêcher d'avoir l'impression que...
We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
Rolling in the deep / Roulant dans les profondeurs 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs ) 
You had my heart inside of your hand / Tu avais mon cœur entre tes mains  
(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
And you played it to the beat / Et tu en as joué, en rythme 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )
We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir
Rolling in the deep / Roulant dans les profondeurs
You had my heart inside of your hand / Tu avais mon cœur entre tes mains
And you played it to the beat / Et tu en as joué, en rythme

Throw your soul through every open door / Jette ton âme à travers toutes les portes ouvertes (woah) 

Count your blessings to find what you look for / Compte sur ta chance pour trouver ce que tu cherches (woah) 
Turn my sorrow into treasured gold / Transforme mon chagrin en or précieux 
You'll pay me back in kind and reap just what you sow / Tu me le paieras en nature et récolteras ce que tu as semé

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 

We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs ) 
We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  
(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
It all, it all, it all / Tout, tout, tout, 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )

We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
Rolling in the deep / Roulant dans les profondeurs 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs ) 
You had my heart inside of your hand / Tu avais mon cœur entre tes mains  
(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
And you played it to the beat / Et tu en as joué, en rythme 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs )
We could have had it all / Nous aurions pu tout avoir  

(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée) 
Rolling in the deep / Roulant dans les profondeurs 
(Tears are gonna fall, rolling in the deep / Les larmes vont couler, en roulant dans les profondeurs ) 
You had my heart inside of your hand / Tu avais mon cœur entre tes mains  
(You're gonna wish you never had met me / Tu vas souhaiter ne jamais m'avoir rencontrée)

But you played it / Mais tu en as joué
You played it / Tu en as joué
You played it / Tu en as joué
And you played it to the beat / Tu en as joué, en rythme



Et maintenant que vous avez bien l'air de la chanson qui vous trotte dans la tête lol, je vous propose un extrait de "Des Vignes & des Ronces", un drame contemporain tout en émotions (avec quelques moments drôles quand même), dans laquelle il sera question de vengeance, d'honneur, de la famille et... bien sûr d'amour ! Mais ça vous vous en doutiez ! ha ha Au début, j'étais partie pour l'intituler "Vignes amères" mais j'ai trouvé que ça ne faisait pas très choli. :-P Bref, bonne découverte ! Et si vous avez été séduites par la mise en bouche, il est en précommande sur Amazon --> ICI

"Des Vignes et des Ronces" (1e Octobre 2015)
Extrait Format Kindle
Extrait Format E-pub






Morgan Sutton et Summer Wilde, deux destins intimement liés...

Morgan Sutton n'a jamais oublié les circonstances tendues lors de sa première rencontre avec Summer Wilde. Frustré et s'estimant lésé dans ses droits, il n'avait pas hésité à déverser sa rage sur la petite fille. Du haut de ses six ans, la gamine craintive avait alors possédé assez de force pour riposter, portant ainsi un rude coup à sa fierté. Quatorze ans plus tard, ils sont de nouveau réunis. Déterminé à récupérer son ancien domaine viticole, Morgan a depuis révisé sa stratégie. Au lieu de l'attaquer de front, il a une bien meilleure idée en tête : la séduire ! Ce serait une si douce revanche...

samedi 5 septembre 2015

Le juste prix d'un e-book auto-édité


Vraiment un pur hasard... :-P

Bon, je vais essayer de ne pas rabâcher ce que j'ai déjà écrit dans un de mes précédents billets sur le prix des e-books. Dans celui-ci, je vais plutôt m'attacher à vous relater la façon dont un auteur auto-édité peine parfois à fixer lui-même le prix de son e-book. Bien sûr je ne prendrai que le cas des prix déterminés dans la mesure du raisonnable ! Je mettrai de côté certaines valeurs que je considère assez fantaisistes du style 20 pages à 2, 99 € ou alors 190 pages à 9, 99 € (si si j'en ai vu ^_^). A un prix si exorbitant, vous avez intérêt à en savourer chaque mot ! lol

Contrairement à un auteur bénéficiant de l'aura d'une vraie maison d'édition, l'auto-édité doit ramer (ramer, ramer et encore ramer) pour attirer le plus de lecteurs possible. Totalement inconnu du public, outre la couverture de son livre, l'autre argument visible pour attirer le chaland est évidemment le prix de son ouvrage. Et il n'existe pas vraiment de règles en la matière. Chacun est libre de vendre son livre selon son baromètre personnelle. Ceux qui débutent dans la jungle de l'auto-édition n'hésitent pas à "brader" leur travail pour s'attirer les bonnes grâces des lecteurs. Beaucoup se cantonnent au prix de 0, 99 € pour un premier livre. Justement quel est impact de ce prix tout mini dans la tête d'un futur acheteur ? D'où la notion du prix psychologique à prendre un compte.

Après avoir accouché de son livre, parfois dans le stress, la sueur et la douleur, l'auteur auto-édité doit maintenant réfléchir au juste prix de son bébé (vous remarquerez que c'est le seul moment où l'homme peut donner la vie ! ha ha). Et déterminer un prix de vente peut s'avérer quelquefois une question délicate pour qui veut trouver un juste milieu. L'auteur change de casquette et enfile celle du pro du marketing. Qu'est-ce donc qu'un prix psychologique ? Selon ma définition personnelle, un montant qui s'adresse directement à la zone du cerveau qui détecte soit-disant les bonnes affaires ! mdr Plus sérieusement, c'est une pratique commerciale qui consiste soit à fixer un prix rond (vous avez sûrement été alléché par le slogan "tout à 1, 3 ou 5 €") soit plutôt à le descendre d'un cran infime pour qu'il paraisse moins cher. Puisqu'on vous dit que c'est psychologique ! Vous connaissez certainement cette fameuse technique du 9. Au lieu de 10 €, le livre est affiché à 9,99 €. Ainsi l'acheteur a l'impression d'avoir fait une économie substantielle alors que le rabais concédé n'est que de... 1 centime !!!! Raison pour laquelle vous voyez la multiplication des prix à 1, 49 €, 1, 99 €, 2,99 € ou 4, 99 € sur les sites marchands.

Selon des études menées sur le marché des e-books, dans la tête d'un lecteur, le prix d'un livre électronique serait en relation directe avec sa qualité intrinsèque. Gné ? o_O C'est-à-dire que plus le prix est faible, plus les futurs acheteurs se méfient de son contenu... Gné gné ? o_O Un prix plancher de 0,99 € peut se justifier lorsque c'est une nouvelle mais quand c'est un pavé de 450 pages, la suspicion est de mise. Alerte ! Mauvais bouquin en vue ! Mais ce dont les lecteurs ne se doutent pas, c'est que l'auteur veut à tout prix (ouh le mauvais jeu de mots !) se faire connaître et vendre ! Il n'est pas un mauvais bougre. Et avouez qu'à prix-là c'est quand même cadeau. ;-) 

J'avoue que je n'ai rien étudié avant de fixer le prix de mes propres livres. Le marketing et moi, ça fait heu... trois ! lol Je n'aime pas les maths ! Comment je me suis débrouillée ? En faisant ma moutonne de Panurge. A savoir que j'ai honteusement recopié sur mes petits camarades auto-édités. 2, 99 € me semblait également être un prix raisonnable pour mon nombre de pages. Peut-être ai-je eu tort de ne pas avoir creusé sur le sujet puisque le prix idéal se situerait plutôt à 3, 99 €. En dessous, le livre n'inspirerait pas confiance à la moitié des éventuels acheteurs et au-dessus, ce serait considéré comme trop cher pour un bouquin auto-édité. Aïe, je susciterais donc la suspicion. Ne cherchez pas plus loin la raison pour laquelle je ne vends pas beaucoup (enfin une des raisons, je suis consciente que mes livres ont d'autres défauts que celui du prix bien sûr -_- ') ! Après, il y a la théorie et la pratique... Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point j'étais têtue ? ;-) 

@ la semaine prochaine pour découvrir un extrait de ma nouvelle romance : "Des Vignes et des Ronces". :-P