samedi 27 septembre 2014

Bilan des ventes N°1


Depuis le début de mon aventure dans l'auto-édition, j'ai toujours voulu afficher mes chiffres de ventes, quelque soit le résultat final, bon ou mauvais. Mais quelques personnes de mon entourage m'ont dissuadée de le faire quand je leur ai divulgué le nombre de mes exemplaires vendus, dérisoire à leurs yeux. Et le courage m'ayant manqué, je me suis rangée selon leur point de vue. Bon je l'avoue sans aucune honte que c'est vrai aussi : il n'y a vraiment pas de quoi pavoiser ! lol

C'est en tombant sur l'excellentissime blog de Thibault Delavaud où il dévoile volontiers le nombre de ventes de ses ouvrages auto-édités et dont j'ai salué le courage ;-) (je n'oserai pas me comparer à lui, ses ventes sont de loin bien plus impressionnantes que les miennes) que je me suis finalement décidée à prendre le taureau par les cornes. Après tout je n'ai absolument rien à cacher. Alors pourquoi ne pas continuer d'être honnête comme je l'ai toujours été ? De toute façon, vous connaissez déjà presque toutes mes péripéties de ma vie d'auteure auto-éditée. lol

Ni une ni deux, je vous ai bâti, de mes petites mimines et sur chartgo.com lol, ce petit graphique qui parle de lui-même. Paraît-il qu'un dessin vaut mille mots ? 

Mais une petite explication s'impose quand même !




Mon graphique s'entend sur toutes les plateformes où je me suis inscrite, évidemment : Amazon, Kobo, GooglePlay. Mais force est de constater que mes livres ne se vendent presque exclusivement que sur la plateforme Amazon.fr. J'ai effectué quelques maigres ventes également de temps à autre au Canada francophone sur Amazon.ca. 

Je disais donc que c'est chez Amazon que j'ai réalisé le plus gros pourcentage : 98.2 % du volume des ventes soit 403 exemplaires, les 7 autres exemplaires se sont écoulés sur Kobobooks. lol Et rien du tout sur GooglePlay. Si vous avez bien calculé : 403 + 7 = 410 livres au total sur une période de 8 mois.

Et on ne ricane pas derrière son ordinateur, s'il vous plait ! hihihi

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup (heu mais je ne suis pas pianiste, moi !!! France Gall sors de ce corps ! lol) Personnellement je trouve que c'est pas mal (auto-satisfaction quand tu nous tiens ! *soupir*) (disons que je ne m'attendais à rien donc au moindre exemplaire vendu, je suis méga archi-contente !). 

Comme vous pouvez le constater sur le graphique, le livre qui a le mieux fonctionné est "Marry Me". Arrive en deuxième position presque au coude à coude, ma petite préférence à moi, mon premier livre "Secrète Jen". Ahhh Rhys, je l'adore celui-là ! ;-) En queue de peloton et une grosse déception pour "7 Nuits pour te séduire" qui n'aura justement pas su séduire (trop peu d'exemplaires vendus en trois mois par rapport à "Marry You" en vente depuis seulement 1 mois) ! La faute à la couv' trop carte postale et pas assez romance ? A la date de sortie estivale (1e Juillet) ? Pourtant le prix était attractif... Bon bref j'arrête de me chercher des excuses, je me suis plantée, un point c'est tout ! mdr Ce ne sera ni la première ni la dernière fois...

En l'occurrence, je voulais profiter de ce bilan à un peu plus de la moitié de ma première année de publication pour remercier toutes celles (et tous ceux peut-être aussi hihihi) qui ont eu la gentillesse d'acheter mes modestes ouvrages pour que mon doux rêve d'auteure se prolonge encore un petit moment. 

A tous, merci infiniment de votre intérêt ! :-)

Les bilans suivants seront d'une année sur l'autre soit chaque 1e février. D'ailleurs, le prochain bilan verra le jour le 1e février 2015 où je soufflerai ma première bougie en tant qu'auteure auto-éditée. J'espère juste continuer à vendre quelques exemplaires supplémentaires de chaque livre d'ici là pour vous montrer fièrement un autre graphique. Sinon ce n'est pas grave, je reprendrai le même ! lol

C'est tout pour cette semaine ! ;-) @ bientôt pour de nouveaux billets !

samedi 13 septembre 2014

Itinéraire d'une jeune auteure auto-éditée


La tête des mauvais jours de la jeune auteure auto-éditée ! lol

Si vous vous êtes un peu promené sur ce blog et plus particulièrement dans l'onglet "Qui suis-je", vous avez dû lire que je me proclame auteure auto-éditée. Pour celles qui ne connaitraient pas encore ce "phénomène" qui a tendance à se répandre en France, un auteur auto-édité (ou autre terme auto-publié) est un auteur qui s'occupe de son livre à tous les stades de sa vie (du livre) : de sa conception jusqu'à sa vente. Il (l'auteur) cumule plusieurs casquettes, à savoir graphiste, auteur et éditeur. Il écrit (c'est la moindre des choses ! lol), se relit comme un grand, s'occupe de la mise en page du texte, en fabrique la couverture, se promeut pour le vendre avec les moyens mis à sa disposition (blog, forum, fb, twitter, salon...).

Là où les maisons d'éditions traditionnelles disposent de personnels qualifiés (notamment des correcteurs et relecteurs professionnels) et se chargent de faire la publicité du livre, l'auto-édité se débrouille tout seul dans cette aventure. Évidemment il peut solliciter son entourage (amis et familles) ou se payer les services d'un correcteur professionnel (bonjour les frais !) pour traquer les fautes ou juger de la pertinence de son livre mais au final c'est lui qui décide de ce qu'il publiera. Il est son propre capitaine. 

Et c'est là que le bât blesse ! En général, l'auto-édité n'a pas bonne réputation auprès du public. D'une part, on ne peut pas être à la fois au four et au moulin. Autrement dit, soit on fait correctement une seule chose (écrire) soit on bâcle forcément plusieurs tâches. D'autre part, on l'accuse très souvent de bifurquer vers cette voie par dépit, parce qu'il aura été refusé par les vraies maisons d'éditions (ce qui n'est pas faux non plus). Les principales critiques formulées à son encontre, quand il "fabrique" son livre dans son coin, sont des textes truffés de fautes d'orthographe, de grammaire, une syntaxe défaillante. Normal, puisque n'importe qui peut publier n'importe quoi (n'en suis-je pas moi-même la preuve vivante ? lol). 

Blague à part. Assez de généralités et intéressons-nous plutôt à mon nombril cas particulier : comment en suis-je arrivée à l'auto-édition ? (Roulement de tambour...)

Avant, pour s'auto-éditer, il fallait forcément investir dans le support physique des livres et cela impliquait de lourdes dépenses pour un résultat très aléatoire et pas toujours à la hauteur des grandes espérances. Et la fourmi n'étant pas du tout aventureuse ni prolixe, elle n'a jamais pensé à écrire sérieusement. Tout au plus, je tapotais quelques histoires et les remisais au fond de mon disque dur. Mais depuis la révolution de la lecture sur support numérique, j'avoue que l'idée de devenir moi-même auteure commençait sérieusement à faire son petit bonhomme de chemin. Ben ouais quoi, pourquoi pas moi ? Qu'est-ce que je risque après tout ? De ne pas être lue ? Qu'importe, le plaisir d'écrire l'emportera sur tout le reste ! 

Dans le même temps, des maisons d'éditions spécialement dédiées aux livres numériques émergent (les Editions Laska, Harlequin HQN...), il n'y avait plus que l'embarras du choix ! lol Je comptais bien soumettre mon premier écrit à un éditeur numérique. (P*TAIN !!! Moi, j'allais peut-être être publiée !!! Youpi !!!) C'est donc avec optimisme et entrain qu'en mai 2013, je commençai à écrire mon premier récit "Secrète Jen". Mais patatra ! Au fur et à mesure que mon histoire avançait, je me suis mise à angoisser. Le poison du doute s'était infiltré dans mon cerveau et n'allait plus me lâcher : mon texte ne plaira jamais à un éditeur. Ne me demandez pas pourquoi, j'en étais intimement convaincue, c'est tout ! Par la suite, j'ai eu une petite traversée du désert qui s'est achevée quand j'ai pris la ferme décision de me tourner vers l'auto-édition (à moi les joies d'Amazon kdp et ses plateformes consœurs !). Donc non, je ne me suis pas fait refouler par des éditeurs parce que je ne leur en ai pas laissé l'occasion !

Ai-je fait le bon choix ? Très franchement, je ne sais pas ! En fait j'évite de m'appesantir sur la question. Comme j'aime à le répéter : on n'avance pas avec des regrets. En tout cas, je me sens bien dans la peau d'une auto-éditée et, même si parfois c'est difficile, je n'ai pas envie de changer de statut ! :-) Le peu de livres que je vends me satisfait. Mon but n'est pas de devenir célèbre (bon, Héloïse, sois lucide, en même temps ça ne risque pas de t'arriver un jour ! mdr). Autre "satisfaction", je me dis qu'au moins si je me plante, je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même ! Ce sera bien fait pour ma pomme ou pour ma poire ! Comme ça je ne risque pas de choper le melon ! (ouais, je sais, je mang(u)e cinq fruits et légumes par jour ! lol)

Avec le recul, j'analyse mon acte avorté (ne pas avoir contacté les éditeurs) comme un manque évident de confiance en moi (je suis une grande angoissée au fond lol). Ce qui peut paraître paradoxal puisque je m'expose en rendant mes livres public. C'est un peu comme le timide qui fait du théâtre pour surmonter son handicap ! Et donc, vous ne verrez jamais sur ce blog de critique sur les livres publiés par des maisons d'éditions, car je n'ai en quelque sorte aucune "légitimité" à être une auteure, puisque je n'ai pas été "sélectionnée" en tant que telle.

Bon la séance de psy est terminée ! mdr C'était là le modeste et sincère parcours cahin-caha d'une jeune auteure auto-éditée sans prétention, car cela ne fait que huit mois que je baigne dans ce milieu. ;-) Peut-être que je prendrais plus d'assurance avec quelques d'années derrière moi ? Heu, je n'y crois pas moi-même ! lol 

@ bientôt pour un autre billet. 



samedi 6 septembre 2014

Auto-flagellation et auto-promotion



Vous vous demandez sûrement ce que cette image représente ? Un donjon ? Vous y êtes presque. Je vais éclairer votre lanterne. lol Ceci est une allégorie de la tour d'ivoire.

Définition de la tour d'ivoire : "Lieu où se retire une personne souhaitant couper les ponts avec le monde extérieur"

Non, rassurez-vous, je n'ai pas encore envie de m'isoler tout à fait ! L'Homme, quoiqu'on en dise, possède un instinct grégaire et est fait pour vivre en société. Par extension, cette analogie ramenée à mon petit cas d'auteure signifierait que je me draperais dans l'auto-satisfaction et que je ne tiendrais pas compte des commentaires. Détrompez-vous ! Je lis tous les avis que les lecteurs daignent bien laisser sur mes ouvrages et je les en remercie. :-)

Je m'en réjouis quand ces critiques sont bonnes et j'en suis touchée et navrée quand elles sont mauvaises car cela veut dire que j'ai raté ma mission : vous faire passer un agréable moment de lecture. :-( Donc à toutes les mécontentes, vous voudrez bien accepter mes plus plates excuses. (Ah on me souffle qu'elles sont déjà parties et ne reviendront plus ! Oups) Et à toutes celles qui ont un tant soit peu apprécié mon écriture, merci infiniment de m'avoir subie lue ! ;-)

En revanche, il est vrai que je ne réponds jamais aux commentaires. Je pourrais le faire mais j'aurais toujours l'impression de "tomber" sur la pauvre lectrice qui n'a rien demandé. lol Peut-être que j'estime que chacune à son propre ressenti et rédige le plus sincèrement son avis.  

Pour conclure sur le chapitre des excuses, je tenais à adresser un mea maxima culpa pour "Marry Me" que des lectrices ont trouvé trop "rapide", un peu "survolé". Je suis chagrinée de vous avoir laissé une telle sensation. Ma "justification" (même si je sais que ce n'est pas une raison) est que j'ai passé quelques mois en compagnie de Delaney et Harper et que j'avais l'impression de les connaître par cœur, que leur romance n'avait pas besoin de plus pour être appréciée. Mais j'avais oublié que ce n'était pas votre cas. Encore Mea Culpa. Le referai plus. -_-


"Le ciel pour enfer" 2,99 € (1e Mai 2015)

Sans transition aucune, je suis heureuse de vous présenter la couverture de mon dernier projet, un tome unique cette fois-ci, qui sera prêt pour le début de la nouvelle année ! (pfiouf déjà 2015 !) Le titre a été longtemps et âprement discuté entre moi et... moi-même. lol (non mais, faut bien qu'il y ait des avantages à être auto-éditée !) Finalement, ce sera "Le ciel pour enfer". Comme vous l'aurez sans doute deviné, ce sera une histoire d'ange et de démon dans la tradition manichéenne : les bons d'un côté, les méchants de l'autre, mais pas que, sinon on s'ennuierait. Il y aura de l'action, des rebondissements et... de la romance bien sûr ! ;-) J'en distillerai quelques éléments tout au long de ce deuxième semestre. 

En ce qui concerne mes autres projets à court terme, une nouvelle de style comédie sera publiée le jour de la St-Valentin, une histoire de voisin, voisine pas triste du tout.

Et... c'est tout pour le moment sinon je n'aurai plus rien à raconter pour la suite ! En attendant le billet de la semaine prochaine où je vous raconterai les tribulations d'une auto-éditée,"Marry You", sorti depuis le 1e septembre ! ;-)

lundi 1 septembre 2014

Marry You


"Marry You" (1e Septembre 2014)
http://amzn.to/2fEbLZg


Ne fait-elle pas une jolie mariée, mon héroïne ? ;-) Il faut dire qu'elle aura bien mérité ce mariage après son parcours très accidenté dans la vie. On lui souhaite tout le bonheur du monde ! lol Bon, j'arrête là mes élucubrations pour vous informer que le deuxième tome de la série "Westfield & Westfield" est enfin publié. "Marry You" (T'épouser) est en vente à partir de ce 1e Septembre. ;-)

« Holden Westfield a depuis longtemps dressé une liste précise des qualités indispensables que devra posséder sa future femme. Celle-ci devra être très belle, sophistiquée jusqu’au bout des ongles, indépendante et dotée d’une forte personnalité. Justement, Lizbeth Knigthley répond point par point à tous ces critères… jusqu’à ce qu’une rencontre bouleverse ses plans trop bien tracés. » 

Cette quatrième de couverture peut vous sembler étrange car le nom de l'héroïne n'y est pas cité. J'ai voulu conserver tout le mystère jusqu'au bout sur elle. lol L'étrangeté ne se situe pas que dans le résumé, elle réside aussi dans le choix du caractère de l'héroïne. A l'heure des femmes plus libérées, plus "caractérielles", moi j'ai choisi tout le contraire. D'ailleurs, elle ne plaira pas à certaines lectrices car elles la trouveront trop "soumise". Mais j'aime bien jouer avec les caractères extrêmes au risque de me faire lyncher. Bref, j'espère que cette romance sans aucune prétention vous fera passer un bon moment de lecture ! A noter que ce volume est plus conséquent que le premier tome "Marry Me" en terme de pages. La première qui me dit que c'est trop long... grrrrr

Tant qu'on y est, aujourd'hui, je vais vous révéler les circonstances de la naissance de cette série. Naissance avortée d'un tiers à vrai dire : j'ai perdu un enfant en cours de route... Généralement je mets quelques mois pour écrire un livre (tout dépend de la longueur du texte bien sûr). Juste après avoir fini "Secrète Jen" en octobre 2013, j'ai enchaîné sur cette série, qui à la base, devait comporter 3 tomes en plus de la nouvelle. Le premier volet qui devait raconter l'histoire de Karen, l'autre secrétaire du cabinet, avec son amour d'enfance (histoire vite relatée dans "Marry Me") était bien commencé et puis patatra, je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'ai douté ! J'ai fait machine arrière et ai tout effacé parce que je me suis rendue compte qu'il y avait trop de drame dans les trois tomes. Du coup j'ai écrit le deuxième tome dans la foulée qui est devenu le 1e tome. Vous me suivez ? lol 

Autant vous dire que je regrette d'avoir laissé tomber mais j'étais une jeune auteure débutante et pas très rassurée sur mes frêles pattes de faon (Bambi, sors de ce corps !) (heu même maintenant je ne le suis pas plus ! lol) et qu'une chose commencée doit être aboutie. Mais on n'avance pas avec des regrets ! Donc je reprendrai volontiers cette trame pour la développer dans une autre histoire. :-)

Dans mon billet de la semaine prochaine, je répondrai aux critiques que j'ai reçues sur mes livres. Et puis si j'ai le courage (non pas en rapport avec la flemme mais plus avec le fait d'être cap ou pas cap) je dresserai en fin de mois un premier bilan avec quelques chiffres à la clé...

Au fait, BONNE RENTREE à tous et à toutes ! ;-)